Silence? On prie

1410519950.jpg
Initiales 235 - Septembre 2014
Le silence peut faire peur dans un monde envahi par le bruit et l’agitation. Des sonneries de téléphone, aux conversations à haute voix, des bruits de la rue à la musique sortant à fond des oreillettes, des agendas remplis, aux choix que l’on ne sait plus faire. Pourtant ce silence qui est à apprivoiser, est nécessaire car il conduit à l’intériorité qui conduit à la prière, au dialogue avec soi-même, nous ouvre à la relation à l’autre et à la rencontre avec le Tout-Autre.
Le silence n’est pas toujours synonyme de non bruit mais est plutôt une attitude intérieure où l’on se dispose à l’écoute. Cette disposition intérieure passe par notre corps car notre foi est une foi incarnée. Les hommes et les femmes qui nous ont précédés dans l’histoire sainte sont entrés en dialogue avec Dieu et de différentes manières. Dans le désert, ou sur la montagne, dans le feu dévorant ou dans un bruissement de silence, Dieu nous parle. Il cherche en entrer en conversation avec nous. La prière est cela, cette relation intime qui s’établit entre le croyant et Dieu. Dans le calme ou les bruits du monde « il n’y a qu’un chemin pour arriver à Dieu, c’est la prière » nous dit Ste Thérèse d’Avila. Jésus lui-même s’est adressé à son Père dans bien des circonstances. Le Notre Père est la prière qu’il nous a laissé c’est la prière la plus importante pour tous les chrétiens. L’Eglise nous invite aussi à prier avec d’autres mots, nos propres mots mais aussi les mots issus de notre Tradition.

Programmation 2014-2015 :

Initiales 236 (décemblre 2014) Oser une parole pour oser la Parole
Initiales 237 (mars 2015) Gagner : pour le meilleur… ou pour le pire ?
Initiales 238 (juin 2015) Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit
Initiales 239 (sept 2015) Ecrans et Cie
Initiales 240 (décembre 2015) Super héros, une vie qui engage

◄ Revenir à la liste